Le Notre Père, itinéraire pour la conversion des Eglises : prière finale.


Notre Père qui es aux cieux
Toi que nous pouvons appeler « Père » parce que ton Esprit fait de nous tes enfants et que par lui nous devenons frères et sœurs de Jésus, ton Fils unique, tu es notre Créateur : nous nous en remettons à toi comme des enfants qui ont en commun de se recevoir de toi, source de leur être et de tout bien.
Ensemble, chrétiens encore séparés, nous osons t’appeler « notre Père », pour prier avec les paroles reçues de Jésus.
Tu es Père et nous croyons que tu aimes chacune de tes créatures : nous confions à ton amour notre humanité et plus particulièrement ceux qui sont dans la détresse.

Que ton nom soit sanctifié
Tu nous as choisis dans le Christ pour être ceux qui t’invoquent ensemble comme Père de Jésus Christ. Que ton nom soit sanctifié en nous, dans la vie de nos Églises et dans nos relations entre Églises. Garde-nous dans ton nom pour que l’unité nous soit donnée.
Que ton nom soit sanctifié aussi dans notre monde, qu’il soit connu et honoré, et puisse le témoignage commun de nos Églises éclairer le chemin de tous ceux qui te cherchent.

Que ton Règne vienne
Viens régner en nos cœurs et dans le cœur des hommes ! Ton Royaume, tu le réserves aux tout petits : que nos fragilités, nos pauvretés nous ouvrent pour accueillir le Royaume qui vient.
Que la sève de l’Évangile circule dans nos Églises : qu’elles puissent se comporter entre elles comme on le fait en Jésus-Christ, ton Fils qui s’est abaissé pour nous. Qu’un jour, nos Églises soient rassemblées dans la pleine communion, et témoignent de ton Royaume de justice et de paix au milieu de nous.

Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel
Tu aimes cette terre, tu as envoyé ton Fils bien-aimé pour nous faire connaître ta volonté, volonté d’amour et tu veux que tous les hommes soient sauvés. Inspire-nous les paroles et les actes justes pour dire au monde que l’amour seul est digne de foi. 
Ta volonté, c’est aussi que les disciples de ton Fils soient un : fais advenir l’unité entre tous tes enfants, afin que le monde croie.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour
Confiants en toi et pleins d’espérance, nous te demandons ce qui nous fera vivre chaque jour : le pain qui nous est nécessaire pour vivre, le pain qui manque à tant de nos frères et sœurs en ce monde. Suscite en nous le désir de partager avec toute personne qui manque du nécessaire.
Donne-nous aussi chaque jour le pain de ta Parole ; qu’elle soit notre nourriture.
Que vienne le jour où tous les baptisés, unis dans une même eucharistie, formant un seul corps en communiant au corps et au sang de ton Fils, pourront dire ensemble en toute vérité : « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ».

Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Toi dont le pardon est toute gratuité, fais de nos Églises des lieux où le pardon demeure toujours offert et reçu, dans l’humble reconnaissance du mal causé et subi.
En nous pardonnant mutuellement, nous pourrons nous tourner vers toi pour que tu nous prennes en pitié et pardonnes nos propres offenses. Que nous vivions de ton pardon, source de réconciliation entre nous et ferment de paix autour de nous. 

Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal
Nous te prions humblement : préserve-nous de l’épreuve, fortifie notre foi quand elle traverse l’épreuve et délivre-nous du Mal !
Que nos Églises restent vigilantes dans l’épreuve des divergences et nous pourrons nous rapprocher dans un même désir de communion.
Vois aussi notre monde : que les tragédies de l’histoire n’étouffent pas dans notre humanité le cri de l’espérance. Délivre-le du Mal !

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles.
A toi, Père, tout est possible, c’est de toi que tout vient, ton amour est infini ; garde-nous dans la reconnaissance. Nous avons confiance en ta Parole, nous avons la certitude que la destinée ultime de notre humanité t’appartient. C’est dans cette assurance que nous redisons la prière reçue du Sauveur.
Toi qui fais toujours ce qui est bon pour l’homme, entends notre prière pour notre monde, pour les Églises, pour leur pleine communion. Que nous demeurions persévérants pour hâter ce jour où l’unité nous sera donnée, telle que tu la voudras et par les chemins que tu voudras ! 
Oui, qu’il en soit ainsi. Amen.


Groupe des Dombes, « Vous donc, priez ainsi ». Le Notre Père, itinéraire pour la conversion des Eglises, p. 175-178.